Pendentif céleste, Orion

Posted on Déc 24, 2014 in Pendentif | No Comments
Pendentif céleste, Orion

Inspiration Orion pour pendentif sur mesure par Anne-Cécile BlavignacUne nouveauté, un pendentif, mon tout premier ! Et pour un client que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam qui plus est.

Un matin, en vérifiant mes e-mails, je tombe sur le message d’un homme ayant récemment découvert mon travail et mon univers via le blog. Serais-je disposée à travailler avec lui ? Quels sont les budgets ? Quels sont les délais à retenir pour la création et la conception d’un bijou ? …. Myriade de questions auxquelles je me suis empressée de donner suite. L’échange une fois entamé, j’ai été confondue, ravie par la simplicité et le naturel avec lesquels (nous l’appellerons l’Amoureux) m’a confié son histoire.

Du sens, de la poésie et du sentiment. Tous les ingrédients magiques qui me mettent le cerveau en ébullition. Très vite, sans avoir rencontré en chair et en os les protagonistes de l’histoire, j’ai eu ma petite idée en tête. Déjà, c’est le personnage de Peter Pan qui ne cessait de venir me titiller. La bonne étoile, l’âme d’enfant, la simplicité … tout collait. Des épreuves passées, une renaissance avec cette nouvelle histoire d’amour. Alors l’idée d’un pendentif, ou plus exactement d’une médaille (comme pour marquer un nouveau baptême) s’est imposée à moi. Brute, légèrement irrégulière, fine et peu polie par l’artisan, ce sera la peau de l’Amoureuse qui patinera le bijou. Qui lui donnera son emprunte et même une nouvelle forme au fil du temps. J’aime particulièrement quand “mes” bijoux prennent vie par et sur les êtres.  La symbolique n’en est que plus fort.

Cela fait un petit moment que j’attends de poster cet article. Mais j’attendais le BON moment. Et quoi de mieux que la magie de Noël pour vous offrir deux très jolis textes, écrits par l’Amoureux et l’Amoureuse. Ils m’ont fait un plaisir immense. J’espère que cela vous parlera. Que leurs mots sauront vous émouvoir…

L’Amoureux : “Je vais essayer de te raconter comment j’ai vécu les choses, ce qu’il s’est passé de ce côté-ci du clavier pendant ces quelques semaines où tu as créé le bijoux que mon amoureuse porte au cou.

Je l’ai recommencé des tas de fois ce mot, parce que j’ai apprécié nos échanges et parce que je voulais moi aussi faire quelque chose de joli pour toi, un mot qui te touche, un mot qui te donne le sourire que j’ai vu ce soir où celle que j’aime a posé son regard sur ton travail. Alors je commence… par le commencement… Merci !

Par où commencer… par le début, c’est à dire il y à 30 ans, quand celle que j’aime voit le jour et c’est cet anniversaire que je cherchais à fêter quand je t’ai contactée. Elle ne s’en cache pas, elle aime les anniversaires, comme une enfant, parce qu’un anniversaire, c’est le moment où ceux qui vous aiment vous le montrent, et il ne faut pas s’en cacher. Elle a raison, non ?

Par où commencer… par le début, le début est moins facile, de mon côté un contexte douloureux, une rupture, un « accident de la vie » comme disent les gourous du marketing qui travaillent pour des sociétés d’assurances. Ils ne veulent pas nous faire peur mais en réalité c’est juste  un « drame familial». C’est dans cette case que l’on coche lorsque cette rupture a lieu et qu’il y a des enfants.

Par où commencer… par le début, le début pour elle est encore plus difficile, parce qu’il y a aussi une cicatrice et des épreuves.

Par où commencer… Par trois petites étoiles, que nous avons regardées ensemble elle et moi quand ces moments étaient si durs, par trois petites étoiles dans la nuit qui nous ont rassurées et qui nous ont rapprochées.

Me voilà donc, il y a quelques mois, cherchant avec ardeur le cadeau qui fera briller les yeux de celle que j’aime. Ce cadeau qui représenterait quelque chose pour elle, pour moi, pour nous.

J’ai cherché longtemps, beaucoup, à pleins d’endroits. J’avais envie de quelque chose « pour elle ». Quelque chose qui nous raconte. Quelque chose qui soit fort et qui parle de nous.

Puis un soir, un vendredi soir, je cherchais sur internet, toujours et encore et je suis tombé sur ton blog.

J’ai aimé ton travail, j’ai aimé te lire, j’ai aimé ce que tu racontais de toi et « de ta joaillerie ».

Je ne sais pas pourquoi, j’ai naturellement écrit ce mail que tu as reçu où je te confiais un peu de notre histoire, un peu de nous et où je t’expliquais ce que je cherchais.

Je t’avoue que je n’attendais pas vraiment de réponse. Comme on envoie une bouteille à la mer.

Ce soir-là je me suis couché en me demandant pourquoi  je t’avais écrit.

Et puis tu m’as répondu, rapidement les idées ont fusé, dans tous les sens.  Des échanges de mails, quelques coups de fil, des schémas pris en photo, des sms…

Tu m’as impressionnée, tu avais « compris ». Le couple que nous étions, les sentiments que nous avions, ses attentes à elle, les miennes. Tu as vu si vite, tellement vite, notre âme d’enfant, la vie pas facile. Sans jamais juger, et avec beaucoup de tendresse. Tu as vu tout ça à travers tes yeux et à travers ta sensibilité.

Et puis, et surtout, tu as été créative, tout ce « matériel », tous ces sentiments… tu me proposais pleins de belles choses pour les exprimer dans ton langage.

J’apprenais avec toi une nouvelle grammaire, nos échanges étaient riches. J’essayais de participer, de te suivre, je te donnais mon avis, que tu écoutais… ou pas !   

Je m’amusais de voir que sur certains points tu écoutais avec attention mes commentaires et mes questions, et sur d’autres… Plus tard, j’ai compris en te rencontrant comme tu es déterminée et tu as raison. Ton intuition est la bonne !

Je me souviens, j’ai adoré ces échanges, j’avais confiance en toi, tout de suite, j’ai eu ce sentiment rapidement. J’ai vu très vite que tu étais sincère et que tu avais juste le désir de raconter de belles histoires avec ton art, que tu voulais servir de jolies choses. De mon côté j’ai adoré cette démarche.

Les jours ont passé, et l’échéance approchait. Et là, je t’avoue, j’étais anxieux. J’avais peur.

Et s’il n’était pas ce que j’espérais ? Et s’il ne lui plaisait pas ? Et s’il ne me plaisais pas ? Et si nous nous étions mal compris ?”

L’Amoureuse : “Je me présente, je suis l’Amoureuse, la copine de l’Amoureux, qui a “réalisé” avec vous un superbe pendentif pour mes 30 ans.

Mon Amoureux m’a dit que vous souhaiteriez écrire un post sur votre blog, alors (pardon pour l’énoooooorme retard) voici quelques lignes que vous pourrez ajouter à votre guise !

Je dois avouer que je suis plutôt fière d’être l’heureuse propriétaire d’un aussi beau pendentif, unique, élégant, discret, sublime !

Comme je n’ai pas du tout participé à sa fabrication, je vais donc partager avec vous ce que j’ai ressenti en recevant ce bijou de la part de mon “beau prince”, pour le cadeau de mes 30 ans. 

Je vous décris la scène : dîner romantique “surprise” (on n’était pas censé se voir ce soir-là mais vu son insistance la veille à me demander de me faire “belle” pour le lendemain, j’ai eu comme une intuition !). Tranquilles au fond d’un restaurant tradi, lumière tamisée qui rend belle toute femme même fatiguée, la soirée s’annonçait délicieuse !

La seule chose que je n’avais pas encore saisie (allez savoir pourquoi alors qu’il m’invite au restau pour fêter mon anniversaire…) c’est qu’il allait m’offrir mon cadeau !  Quand je l’ai enfin compris, je n’ai pas résisté à attendre jusqu’au dessert pour pouvoir le découvrir. Alors entre deux gorgées de vin, il a sorti un joli petit écrin rouge qu’il m’a tendu.

Lorsque je l’ai ouvert, j’ai tout de suite reconnu nos trois étoiles, celles appartenant à la constellation d’Orion, alignées sur mon pendentif comme dans le ciel. Nos “bonnes étoiles”, celles qui nous suivent, qui nous rassurent, que l’on cherche du regard lors des nuits sans nuage. “Nos” étoiles, que je porte maintenant autour du cou.

Trois belles étoiles en diamant, taillées en rose, au milieu d’un ciel d’or martelé. Elles semblent flotter, car l’envers du pendentif est percé à l’endroit où se trouvent les diamants. Deux autres brillants complètent le paysage, en haut de la voûte céleste. Une belle petite chaîne raffinée, discrète, qui me ressemble.

En fait, on a toujours aimé s’offrir des cadeaux qui portent un message, et le rituel veut qu’on donne sa signification au moment où l’autre le découvre.

Vous avez réussi à mettre dans ce pendentif toute notre histoire, vous avez réussi à “capter” notre sensibilité, nos émotions, nos espoirs, et notre amour (la pureté, la transparence…). Il est plein de caractère mais reste élégant, il se “lit” de plusieurs façons différentes mais reste pourtant discret, comme j’aime, et comme l’Amoureux aime me voir. Bref, il nous ressemble.

Une dernière fierté (mal placée ?) : j’ai l’impression que mon pendentif va être le premier de la série dans ce blog, puisque je ne vois que des bagues (quoi que j’en veux bien une moi aussi !). C’est bête, mais ça me plaît ! Peut-être que la prochaine fois,  mon Amoureux et moi reviendrons vers vous, mais cette fois pour nos alliances.

J’espère que ces quelques lignes vous conviendront, l’exercice est plutôt difficile !

En tout cas, je ne sais comment vous remercier pour tout le temps que vous nous avez consacré (il m’a un peu raconté les très nombreux échanges que vous avez eus tous les deux, les mails, les appels, les craintes qu’il avait, etc.). Le pendentif est sublime, je suis comblée ! Je n’avais jamais pensé avoir un jour un diamant, et j’en ai maintenant 5 ! Lorsque je le porte, je m’amuse à les faire briller devant un miroir, je le prends entre mes doigts, je le caresse, ou je viens le “coller” sur ma peau. Et dans un certain sens il me rassure (aïe, dur à expliquer par contre !).

Je vous remercie encore et encore pour ce bijou et bravo pour votre talent !”

Pendentif sur mesure

pendentif sur mesure blog joaillerie

pendentif blog joaillerie

Leave a Reply